Et puis un jour…

Je réalise que là où se trouve la douleur, il y a des parenthèses légères qui laissent entrer le bonheur.